Nos vies aujourd’hui sont tellement saturées d’activités que le grand stress, quand on veut intégrer une nouvelle occupation dans notre semaine, c’est de se dire “mais quand est-ce que je vais arriver à caser ça??”

Entre le boulot, les trajets, les courses, les enfants, les repas, le ménage et les activités du week-end, je vous donne ici 5 astuces pour réorganiser votre agenda et y ajouter une activité plaisir qui ne vas pas vous ajouter une contrainte et de la fatigue, bien au contraire, en fait!

J’ai moi-même utilisé ces astuces pour intégrer 3 à 5 séances de sport par semaine, pour rester en forme, et je vous assure que ça me fait un bien fou! alors vous aussi, en mettant ces astuces en place, vous allez voir le bien-être que vous allez en retirer, quelle que soit l’activité choisie!

1. Revoir vos priorités

Des tonnes de trucs à faire dans la journée, dans la semaine, ce n’est pas ce qui manque. Mais si on veut ajouter une petite activité récurrente, il va falloir faire du tri.
Faire le tri des choses importantes et surtout des choses vraiment nécessaires.

  • Est-ce que c’est nécessaire d’aller faire les courses tous les deux jours? Y a-t-il moyen de rationaliser ce passage au magasin?
  • Dois-je vraiment rester systématiquement 30 minutes de plus par jour au boulot, parce que j’ai l’impression que mon patron me le reprocherait si je ne les faisais pas?
  • Ai-je vraiment besoin de regarder la télé 1h en rentrant du boulot pour décompresser? Comment pourrais-je détourner cette heure et en faire une activité plaisir qui va vraiment m’apporter une plus-value?

Qu’est-ce qui est important pour vous, là, maintenant?

Vous avez besoin et/ou envie de développer votre anglais pour le boulot, parce que c’est vraiment important? Si la réponse est oui, alors oui, c’est une priorité.

C’est une priorité maintenant, pas dans 6 mois.

Mais, pas de chance, maintenant, c’est tout bonnement impossible d’insérer ça à l’agenda hebdomadaire, il faut conduire les enfants à leurs activités extra-scolaires, se rendre au rendez-vous médical pour l’appareil dentaire du grand, passer déposer le pain chez mamy, utiliser l’abonnement de gym mensuel, …

Revoir ses priorités pour optimiser son agenda

Non, en effet, vous n’avez peut-être pas le temps aujourd’hui d’intégrer une nouvelle activité récurrente dans votre agenda.

Qu’à cela ne tienne! Si vous ne savez pas la planifier avant 6 mois, ce n’est pas grave, car vous aurez pris l’engagement. Vous aurez défini un timing pour votre priorité et vous allez l’intégrer dans votre agenda, même si ça débutera dans 6 mois.

je suis trop dépendant aux réseaux sociaux

2. Supprimer les choses inutiles

Si on veut trouver du temps dans des journées complètes, on doit se concentrer sur ce qui est important, c’est-à-dire mon petit point 1, vos priorités réelles et, eh bien oui, pas de secret, supprimer certaines activités qui n’en sont pas!

  • Est-ce que c’est important de scroller pendant 40 minutes chaque jour sur les Réseaux sociaux?

Si c’est important pour vous, alors essayer de diminuer ce timing à, par exemple, 10 minutes. Voilà comment dégager 30 minutes sur une journée!

  • Est-ce que c’est nécessaire de passer chez le boucher tous les jours si je rationalise mes courses?

Et si vous n’y passiez plus que 3 fois par semaine? Un peu de réflexion sur ce que l’on va manger, d’organisation sur la liste des courses, et le tour est joué!

  • Est-ce que c’est important de regarder la télé tous les soirs?

On peut imaginer de remplacer une soirée télé par une soirée où vous allez lire un texte en anglais, avancer dans votre cours, bref, consacrer une petite heure à l’anglais. Ca ne doit pas être long, juste tranformer une soirée sans but en une soirée à plus-value!

Exactement comme quand vous consacrez votre soirée à votre cours de sport, ou votre samedi après-midi à une réunion “vente en tout genre” (vous savez, les articles de cuisine, les articles de nettoyage, etc…). Le top, c’est de regarder le film en anglais. Méga plus-value garantie!

3. Limiter les tâches ménagères

Ca peut paraître bateau comme ça, mais on passe vite 1 heure à ranger la maison, passer un coup d’aspi quotidien, et on ne va même pas parler du temps qu’on passe à préparer le repas.

Pour le rangement, et si, au lieu d’y passer 40 minutes, vous limitiez à 20 minutes? D’autant plus qu’en vous sachant défini par un timing très précis, vous serez beaucoup plus efficace, je vous le promets! On trainasse moins et mieux, on a moins peur de demander de l’aide à ses enfants, à son conjoint, parce que eh bhen au final, pourquoi ne pourraient-ils pas mettre la main à la pâte, hein, après tout?

Une fois le timing défini écoulé, arrêtez et laissez le reste pour le lendemain. Qui a dit que le salon devait ressembler à une page de magazine? Il sera toujours temps de peaufiner le lendemain!

Pour les repas, mon petit truc c’est que je cuisine régulièrement pour deux jours. Le lendemain, c’est très pratique, ça réchauffe quelques minutes (au micro-onde, à la casserole, au four) et hop, le tour est joué!

Je vous laisse googler la tendance du moment: le batch-cooking, qui consiste à cuisiner par “batch”, par lot (hop, un nouveau mot de vocabulaire sans en avoir l’air) le week-end et emballer le plat de chaque jour de la semaine. Au jour dit, il n’y a plus qu’à sortir le plat du frigo ou du congélateur et le réchauffer.
Le batch-cooking demande aussi à revoir l’organisation de préparation des repas et des courses, c’est une technique comme une autre pour gagner du temps!

Limiter le temps dédié aux tâches ménagères
Cuisiner pour 2 jours pour gagner du temps dans la semaine

Ces petites coupes dans les corvées ménagères ne vous feront pas gagner du temps QUE pour ajouter votre cours d’anglais hebdomadaire au planning, je peux vous assurer que vous aller sentir une charge mentale nettement moins lourde à supporter au quotidien!

Bref, que du positif!

comment trouver du temps dans sa journée

4. Se lever plus tôt

Se lever à 5h au lieu de 6h, c’est sûr, c’est pas ce qu’il y a de plus agréable. Par contre, si on est motivé, ça va tout seul!

Une fois levé, place au petit café indispensable évidemment 🥴🥱 et on est go!

C’est là que la magie intervient. Vous allez démarrer la journée en vous attaquant d’emblée à votre objectif d’anglais du jour. Comment ça, non? Mais si si si! Vous rigolez ou quoi? C’est pour ça que vous vous êtes extirpé du lit!

Le plus est fait, vous êtes devant vos feuilles, et puis, oui, au final, c’est dur les 2 premières minutes et puis on ne voit pas passer les autres.

Here comes the icing on the cake: 6h arrive, et YESSSSS, objectif anglais du jour: check! Vous êtes libéré de ça. Juste à le lire, je suis presque sûre que vous vous sentez déjà plus léger, non? 😉

Ca aussi, c’est quelque chose que j’ai expérimenté par le passé, je vous assure qu’on entame la journée avec ce sentiment du devoir DÉJÀ accompli, c’est une astuce que je vous conseille vraiment, parce que, quand vous planifiez ça de grand matin, vous n’êtes pas harassé par votre journée, votre cerveau est tout clean pour s’imprégner de l’anglais, et ce n’est plus une énième “chose à faire” quand votre corps n’a plus l’énergie de se concentrer.

5.Prenez rendez-vous avec vous-même

Je considère celle-ci comme l’astuce ultime, celle qui vous fera évoluer, celle qui vous fera constater vos progrès.

  • Quand vous avez un rendez-vous chez le médecin, vous réservez cette plage horaire dans votre agenda et vous y aller.
  • Quand vous devez conduire votre enfant à son activité du mercredi après-midi, vous réservez cette plage horaire dans votre agenda et vous faites le taxi, vous ne vous posez pas de question.

Alors, faites pareil pour vous, pour VOTRE priorité: réservez une plage dans votre agenda, et tenez vous-y!

Réussir à faire ce qui est au planning

Ca peut être 15 minutes par jour (pê en se levant 15 minutes plus tôt justement), ça peut être 2 x 30 minutes par semaine, ça peut être 1h le samedi, ou le dimanche, peu importe.

Mais ce qui est important, c’est de se dire, ok, j’ai booké cette plage pour MOI, je me la prends et je fais ce que j’ai à faire.

 

Attention, ces 5 conseils ne doivent pas être contraignants, sinon ça ne marchera pas sur la longueur.

Les nouvelles routines que vous allez mettre en place durant votre semaine, ou le week-end en fonction de vos occupations, doivent vous apporter un réel PLAISIR, j’insiste sur ce mot, le PLAISIR.

Alors oui, évidemment, on n’a pas toujours envie de faire ce qui est prévu, moi non plus je n’ai pas toujours envie de faire ma gym, mais une fois que je m’y mets, par contre, God, I feel so good!

Les séances sont courtes, à peine 30-40 minutes, elles passent donc très vite. Une fois terminée, je suis super contente et surtout FIÈRE de moi! Yes, I did it!

Niveau confiance en soi, c’est un booster phénoménal!

Et comme petit conseil en extra, j’aimerais ajouter: PRENEZ LE TEMPS

Si vous ne décidez pas de prendre le temps, il y aura toujours autre chose, toujours plus urgent, toujours plus important, toujours mieux, toujours plus cool.
Ca sera peut-être dur au début de se mettre à l’objectif d’anglais du jour alors qu’on préférerai lire son bouquin. Mais, croyez-moi, rien ne vaut ce sentiment de plénitude, de fierté, de devoir accompli une fois que c’est fait.

Personne n’est avec une épée de damoclès sur votre tête, alors quoi qu’il en soit, dès que vous le décidez, prenez le temps de faire ce que vous venez de décider de faire.

Avec le temps, ces nouveaux rituels deviennent rapidement de nouvelles habitudes de vie. Vous verrez, c’est magique!

Les ennemis des bonnes résolutions

C’est ici que je dois alors vous parler de 3 ennemis des bonnes nouvelles résolutions!

Ils apparaissent tour à tour, le premier amenant le suivant progressivement, insidieusement.

Un engrenage insidieux qui s’installe sans qu’on s’en rende compte, on se laisse vite avoir par le temps qui passe.

Et très vite, 4 semaines qui s’envolent 😭 pendant lesquelles on n’a pas travaillé et surtout, qu’on n’a même pas vues passer!

  1. ne pas avoir d’objectifs clairs: ne regardez pas le projet dans son entièreté, vous ne verriez qu’une énorme montagne qui fait bien trop peur à escalader.
    → Définissez des petits objectifs à atteindre, semaine après semaine, à votre rythme.
  2. vouloir aller trop vite: si vos objectifs sont trop ambitieux, vous allez très vite vous épuiser et vous démotiver. Autant dire, une très mauvaise combinaison qui ne vous fera pas tenir sur la longueur.
    → Ralentir le mouvement dès que vous sentez que vous perdez pied. Il ne s’agit PAS d’un échec, c’est la preuve que vous écoutez votre corps, qui a besoin de temps pour intégrer de nouvelles choses.
  3. procrastiner: quand on se sent dépassé par un objectif vague ou trop ambitieux, on retarde le moment de s’y mettre, on n’a pas envie de le faire, c’est une réaction humaine tout à fait naturelle.
    → Se ressaisir en se posant les bonnes questions: est-ce que c’est important? OUI, eh bien alors on s’y met!

Toutes ces astuces font partie intégrante de mes formations. En plus d’apprendre l’anglais, j’aide mes élèves à voir leurs contraintes sous un autre angle et leur permettre ainsi de combattre leurs peurs, leur démotivation ou simplement leur lassitude d’apprentissage, des émotions bien naturelles quand il s’agit d’étudier une nouvelle langue!

Vous voulez développer votre pratique orale ou écrite de l’anglais?

Je vous aide avec mes programmes en ligne et le programme “From Difficult to Fluent”, pour dépasser les blocages de l’anglais et oser parler de façon fluide et naturelle, la peur bien rangée au placard.

Contactez-moi, je vous poserai quelques questions pour en savoir plus sur votre niveau et vos besoins réels afin de vous proposer le programme le plus adapté.